26 May 2014

Les grands principes

Nous avons identifié les 4 raisons majeures expliquant l'augmentation de l'exposition aux rayons ultraviolets:

More time outdoors

Nous passons plus de temps à l'extérieur

En passant plus de temps à l'extérieur, nous augmentons notre exposition aux UV. De nombreuses sociétés permettent aux individus de bénéficier d’un temps libre croissant. Ils peuvent donc passer plus de temps en plein air, augmentant ainsi les doses d'UV reçues.

Ozone depletion

Diminution de la couche d'ozone

La pollution liée à l'activité humaine entraine une diminution de l'épaisseur de la couche d'ozone. Nous sommes donc exposés à un rayonnement UV  plus intense.1

Living longer

Allongement de l'espérance de vie

L'espérance de vie s'allongeant, nos yeux sont exposés plus longtemps aux UV. Le risque de surexposition est donc plus élevé.

Non compliance

Non-observance

De nombreuses personnes sous estiment l'importance de protéger leurs yeux des UV. Sans communication incitant les patients à adopter des protections anti-UV efficaces, ils s'exposent à des risques plus élevés de lésions oculaires.

1. McKenzie RL, Aucamp PJ, Bals AF, Björn LO, Ilyas M. Changements dans les radiations d’ultraviolets biologiquement actives qui atteignent la surface de la Terre. Photochem Photobiol Sci. 2007;6(3):218-31.

Les enfants en danger

Les enfants sont particulièrement vulnérables face au rayonnement ultraviolet (UV) car:

  • Leur pupille est plus grande1
  • Leur cristallin est plus clair2,3
  • Les enfants passent généralement beaucoup de temps dehors sans protection, peu d’entre eux portent des lunettes ou des chapeaux4

1. Winn B, Whitaker D, Elliott DB, Phillips NJ. Factors affecting light-adapted pupil size in normal human subjects. Invest Ophthalmol Vis Sci. 1994;35(3):1132-6.

2. Weale RA. Age and the transmittance of the human crystalline lens. J Physiol. 1988;395:577-87.

3. Gaillard ER, Zheng L, Merriam JC, Dillon J. Age-related changes in the absorption characteristics of the primate lens. Invest Ophthalmol Vis Sci. 2000;41(6):1454-9.

4. Maddock J et al. Use of Sunglasses in Public Outdoor Recreation Settings in Honolulu, Hawaii. Optom Vis Sci, 2009, 86 (2): 165–166.

Étude clinique sur l’exposition aux UV

L'étude clinique décrite ci-dessous suggère que nous devons encourager le port de protections anti-UV tout au long de l'année, et pas seulement durant les journées ensoleillées d'été.

Communiqez auprès de vos patients et montrez leur notre vidéo sur les UV: www.acuvue.fr/France

Protocole de l’étude

L'étude a été effectuée sur le campus de l'université médicale de Kanazawa, au Japon, en septembre et novembre 2006.1 De minuscules capteurs d'UV ont été intégrés aux annexes oculaires d'un mannequin conçu spécifiquement pour cette expérience. Ils permettent de mesurer le rayonnement UVB du lever au coucher du soleil. L'axe visuel du mannequin a été réglé à 15° en dessous de l'axe horizontal (axe visuel normal d'une personne qui marche) ; son visage suivait à tout moment la trajectoire du soleil, d'est en ouest, et avait été placé face au soleil.

Les résultats ont été enregistrés et associés à divers paramètres, tels que l'altitude du soleil (position du soleil par rapport à l'horizon), la direction de l'axe visuel du mannequin (angle) ou la forme de la tête ou du visage (de façon relative).

Le 21 septembre, aux environs de l'équinoxe d'automne (l'une des deux époques de l'année où le soleil traverse l'équateur et pendant lesquelles jour et nuit ont des durées égales), les 2 points d'exposition maximale des yeux aux UV ont été enregistrés vers 9h et après 14-15h.

L'exposition des yeux aux UV pendant les 4 heures de la tranche horaire 10h - 14h représentait quasiment la moitié des points d'exposition maximale aux UV de la journée.

Au fur et à mesure de la diminution de l'altitude du soleil (passage à l'hiver), l'exposition maximale des yeux aux UV s'est repositionnée aux alentours de midi. Le 21 novembre, l'exposition maximale a été enregistrée aux environs de midi dans les mêmes conditions que le test précédent.

1. Sasaki H. UV exposure to eyes greater in morning, late afternoon. Proc. 111th Ann. Meeting Japanese Ophthalmologic Soc., Osaka, Japan, April, 2007.

Les résultats de l’étude

L'étude décrite ci-dessus, suggère qu'il est vivement recommandé d'encourager l'utilisation d'une protection anti-UV adaptée, tout au long de l'année et pas seulement durant les journées ensoleillées d'été!

« Alors qu'il a longtemps été pensé que le risque d'exposition aux UV était maximal en milieu de journée, entre 10h et 14h, cette étude suggère que du printemps à l'automne, lorsque les jours rallongent, l'incidence de l'exposition est en réalité maximale plus tôt mais également plus tard dans la journée », explique le Professeur Hiroshi Sasaki, directeur du département d'ophtalmologie, division de médecine des organes sensoriels de l'université médicale de Kanazawa.

« Cette étude démontre également la nécessité de porter une protection oculaire anti-UV tout au long de la journée », ajoute David Ruston, directeur des affaires professionnelles, Europe Occidentale, Johnson & Johnson Vision Care. « Sur le long terme, le soleil peut causer des dommages irréversibles à toutes les structures et annexes oculaires insuffisamment ou pas du tout protégées. La protection UV la plus complète consiste à associer lunettes de soleil et lentilles de contact absorbant les UV ainsi qu'un chapeau à bords larges.»

La protection UV est tout aussi importante en hiver, avertit le Dr Ruston. Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), bien que le rayonnement UV soit généralement plus faible en hiver, le pouvoir de réflexion de la neige peut doubler l'exposition globale d'un individu aux UV. L'OMS signale que la neige fraîche peut réfléchir jusqu'à 80 % des rayons UV, contre moins de 10 % pour d'autres surfaces telles que l'herbe, la terre et l'eau, 15 % pour le sable sec et 25 % pour l'écume de mer.

 

Protection UV: pourquoi les lunettes de soleil seules ne suffisent pas ?

Le rayonnement UV atteint l'œil par le dessus (directement en provenance du ciel) mais aussi par réflexion sur des surfaces telles que l'eau, le sable, le trottoir... Alors que la plupart des lunettes de soleil absorbent les rayons UV traversant les verres, la plupart des montures n'empêchent pas les rayons non filtrés d'atteindre les yeux par les côtés, le haut et/ou le bas des lunettes. « C'est pour cette raison que certaines lunettes de soleil empêchent à peine 50 % de l'ensemble du rayonnement UV d'atteindre l'œil », explique le Dr Ruston. De même, les chapeaux à bords larges n'offrent aucune protection contre les rayons UV réfléchis par le bas, par le trottoir, le sable ou l'eau.

 

Une protection accrue pour les porteurs de lentilles de contact

Les lentilles de contact absorbant les UV peuvent favoriser la protection contre les rayons (directs et réfléchis) qui traversent la cornée pour atteindre l'œil et qui ne sont pas bloqués par les lunettes de soleil ou un chapeau. Les porteurs de lentilles de contact bénéficient donc d'une protection supplémentaire.

Les lentilles de contact ACUVUE® répondent aux normes très élevées en matière d'absorption des UV.* En savoir plus

*Toutes les lentilles de la marque ACUVUE® possèdent un filtre UV de Classe 1 ou de Classe 2, aidant à protéger la cornée et l’intérieur de l’œil des rayons UV nocifs. Transmission UV mesurée avec une lentille de -1.00D. Les lentilles de contact avec filtre UV ne peuvent se substituer à une protection oculaire absorbant les UV telles que les lunettes de soleil classiques ou avec coques latérales car elles ne recouvrent pas l’intégralité des tissus oculaires annexes.